Covid-19 : comment se déroule la vaccination des étrangers en France ?

La possibilité de se faire vacciner ou non pour un étranger résidant en France dépend uniquement de son inclusion ou non dans les publics cibles.


En France, aucun critère de nationalité n’est exigé pour pouvoir se faire vacciner. Comme l’indique la Direction générale de la santé (DGS) à CheckNews, «il n’y a pas de discrimination sur la base de la nationalité dans l’accès à la vaccination», «seule la priorisation des personnes cibles de la campagne vaccinale continuera d’être la règle». A nos confrères anglophones de The Local, le ministère de la Santé précise que la campagne de vaccination s’applique à «toute personne résidant en France», ce qui exclut les touristes de passage.

Vaccination gratuite pour tous

En principe, un étranger vivant de manière stable et régulière en France, peut être vacciné dans les mêmes conditions de priorité (âge, profession, risque de forme de grave de Covid-19) mais aussi de gratuité qu’un Français. Sur son site, le ministère de la Santé note bien que «le vaccin est gratuit pour tous et sans avoir à faire l’avance des frais». Logiquement, un retraité allemand de plus de 75 ans ou un médecin hondurien, qui vivent en France, seront vaccinés avant un Français de 45 ans, qui ne fait pas partie d’une population vulnérable.

L’accès à la vaccination ne se limite pas qu’aux étrangers vivant légalement en France, puisque le ministère assure que la gratuité comprend aussi les «bénéficiaires de l’AME», ce dispositif d’accès aux soins destinés aux personnes en situation irrégulière vivant en France depuis plus de trois mois et accordé sous condition de revenus. Les demandeurs d’asile, c’est-à-dire les étrangers qui font la démarche pour obtenir le statut de réfugié en France, sont également inclus dans le plan de vaccination. La Direction générale de la santé explique ainsi que «s’ils entrent dans la priorisation des publics cibles», un demandeur d’asile, tout comme un étranger en situation irrégulière pourront «se faire vacciner en centre à compter du 28 janvier». Leur vaccination restera gratuite et sans avancer de frais conformément au décret n° 2020-1833 du 31 décembre 2020. «Etant donné qu’il s’agit d’un enjeu de santé publique, les personnes non affiliées ainsi que les très précaires pourront se faire vacciner gratuitement, quel que soit leur mode de prise en charge, AME ou non», souligne la DGS.

Pas besoin de présenter de carte vitale

Alors qu’une foire aux questions du ministère de la Santé demande de venir avec «une pièce d’identité et votre carte vitale pour pouvoir donner votre numéro de sécurité sociale» lors de la vaccination, la DGS corrige :«A compter du 28 janvier 2021, un étranger pourra se faire vacciner en centre de vaccination même s’il ne dispose pas d’une carte vitale. En effet, à compter de cette date, le système d’information Vaccin Covid-19 sera à même d’assurer la traçabilité de la vaccination des étrangers dépourvus de carte vitale». Ce même principe permettra aux personnes en grande précarité, comme les sans-abri, quelle que soit leur nationalité, de pouvoir se faire vacciner.




Cet article est issu du site : https://www.liberation.fr/

Lien de L’article : https://www.liberation.fr/checknews/2021/01/28/covid-19-comment-se-deroule-la-vaccination-des-etrangers-en-france_1818586/

Nous vous invitons à le découvrir ! 

Commentaires

mood_bad
  • Aucun commentaire pour l'instant.
  • Ajouter un commentaire