Le parcours de visite de la maison de Jules Verne

EN 1882, JULES VERNE ET SA FEMME, HONORINE, S’INSTALLENT DANS CETTE MAISON À L’ANGLE DE LA RUE CHARLES DUBOIS ET DU BOULEVARD LONGUEVILLE. ILS EN SONT LOCATAIRES JUSQU’EN 1900. JULES VERNE A 54 ANS, IL EST AU SOMMET DE SA GLOIRE. LA MAISON EST VASTE ET COMPREND DEUX ÉTAGES, DE LARGES COMBLES ET UNE TOUR SURMONTÉE D’UN BELVÉDÈRE. LA CUISINE, LES DÉPENDANCES ET LES ÉCURIES OCCUPENT LA GRANDE AILE GAUCHE DU BÂTIMENT (AUJOURD’HUI LE HALL D’ACCUEIL).


A l’image des autres maisons du quartier à l’époque, la Maison à la tour est construite en briques rouges, enduites en rose sur la rue et aux joints clairs sur la cour. Les linteaux, les corniches et les appuis des fenêtres sont en pierre calcaire. Un grand jardin en profondeur, qui prolongeait la cour actuelle, a disparu dans les années 1970. 

Le premier étage de la maison était réservé aux chambres, auxquelles on accédait par l’escalier en colimaçon de la tour. Le cabinet de travail de l’écrivain était installé au second étage à l’angle du bâtiment.

LE REZ-DE-CHAUSSÉE :

Dans cette maison du milieu du XIXe siècle, le rez-de-chaussée conserve en grande partie son décor d’origine. C’est l’étage de la maison qui a le moins changé depuis le départ de Jules Verne.

LE PREMIER ÉTAGE  :

Au premier étage de cette maison se tenaient les chambres de la famille Verne. A la place sont reconstitués la librairie parisienne, le salon et le bureau de l’éditeur Pierre-Jules Hetzel. Un espace consacré à la vie amiénoise de Jules Verne est également présenté.

LA VIE AMIÉNOISE DE JULES VERNE :

L’autre partie de la pièce est consacrée à la vie amiénoise de Jules Verne. Jules Verne s’installe à Amiens en 1871 afin de se rapprocher de sa belle-famille. En 1873, il achète une maison au 44, boulevard Longueville (aujourd’hui boulevard Jules Verne). En 1882, il quitte cette maison pour louer la maison à la tour jusqu’en 1900. Mais c’est au n°44 qu’il décède le 24 mars 1905. Dès 1872, Jules Verne s’engage dans la vie locale. Il est, entre autres, membre de l’Académie d’Amiens, de la Société Industrielle, de la Société d’horticulture, administrateur de la Caisse d’Epargne, et surtout, Jules Verne est nommé conseiller municipal pendant 16 ans (1888-1904). A ce titre, il prononce de nombreux discours dont le discours d’inauguration du cirque, le 24 juin 1889.

LE DEUXIÈME ÉTAGE :

Après un détour dans l’univers maritime de Jules Verne, vous découvrirez son espace de travail, entre sources d’inspiration et cabinet d’écriture. Depuis la restauration de la maison, ce cabinet de travail a retrouvé son décor et son emplacement d’origine.

LE GRENIER :

Le grenier est un espace où s’accumulent nos souvenirs par couches successives. Les objets délaissés y sont sauvegardés. Grenier de famille avec des malles de souvenirs, de vieilles photos, des jeux remisés, des lanternes magiques, des affiches… Le grenier est aussi celui des vies successives de ses romans, depuis leur naissance jusqu’à nous. Des affiches de cinéma, un véritable clap de film, des théâtres de marionnettes, des maquettes, tout ici incite à poursuivre le rêve… 

LES MACHINES EXTRAORDINAIRES :

Au plafond sont exposées les machines volantes imaginées par Jules Verne. L’Albatros, le Go-Ahead et l’Epouvante appartiennent aux deux romans Robur-le-Conquérant et Maître du monde.

JULES VERNE AU THÉÂTRE :

Le théâtre a été l’une des passions de Jules Verne. Les pièces à grand spectacle du Châtelet ou de la Porte Saint-Martin autant que le théâtre de marionnettes ont fait rebondir, avant le cinéma et pour plusieurs générations, les rêves d’aventure et l’imaginaire de son époque. Dans un grand présentoir sont exposées deux affiches américaines des adaptations théâtrales des Enfants du Capitaine Grant et de Michel Strogoff qui appartenaient à Jules Verne.

JULES VERNE FAIT SON CINÉMA :

Plus de 200 films d’après 35 romans et nouvelles de Jules Verne ont été produits entre 1901 et 2006. L’odyssée du capitaine Nemo dans Vingt mille lieues sous les mers a été l’aventure la plus reprise. Trente et un films s’en sont inspirés, loin devant Le Tour du monde en 80 jours avec 24 films et Michel Strogoff avec 23 adaptations.


Le parcours de visite

Article issu du site Amiens & Métropole 

https://www.amiens.fr/Vivre-a-Amiens/Culture-Patrimoine/Etablissements-culturels/Maison-de-Jules-Verne/Visiter-la-Maison-de-Jules-Verne/Le-parcours-de-visite

Commentaires

  • Aucun commentaire pour l'instant.
  • Ajouter un commentaire