Les rites et coutumes des fêtes de Noël à Marseille

La période dite “Calendale”  débute le 4 décembre avec la Sainte-Barbe et s’achève le 2 février, jour de la Chandeleur. De nombreuses festivités se déroulent entre ces deux dates aux quatre coins de la Provence.


La Sainte Barbe :

Le 4 décembre, la tradition est de planter des graines de blé dans trois soucoupes contenant du coton humide. Lorsque le blé germe, si la tige pousse verte et droite, l’année sera prospère et de bon augure. Les coupelles où est placé le blé seront par la suite disposées dans la crèche de Noël. Pour acheter des petits sachets de graines de blé, il suffit de se rendre dans bon nombre de boulangeries de Provence.


La crèche et les santons :

“Dans une boîte en carton sommeillent les petits santons…” Tino Rossi dans la chanson “Le Noël des petits santons” détaille l’organisation d’une crèche et présente tour à tour l’ensemble des personnages qui y sont représentés.


Les marchés de Noël :

À l’image de l’Alsace, la Provence dispose aussi de ses marchés de Noël organisés dans de nombreuses villes et villages. Des produits locaux sont vendus par des artisans, il est souvent possible de déguster une tasse de vin chaud.


La veillée “Calendale” – Le Gros souper et les 13 desserts

Un gros souper est servi à table, durant lequel de nombreuses traditions doivent être respectées. La table est couverte de 3 nappes blanches en hommage à la Trinité. 3 chandeliers blancs sont allumés et 3 soucoupes de blé germé datant de la Sainte-Barbe sont placés sur la table. Les 7 douleurs de Marie sont représentées par 7 plats maigres (à base de poisson ou de légumes. La viande est réservée au déjeuner du 25). Le repas s’achève par les 13 desserts (4 mendiants relatifs aux 4 ordres, dattes, nougat blanc et nougat noir, pompe à l’huile, fruits confits, oreillettes et fruits frais : mandarines, oranges, et le fameux verdaou : melon vert. Généralement on déguste les 13 desserts en rentrant de la messe. Ils demeurent sur la table pendant les 3 jours qui suivent, jusqu’au 27 décembre.


La messe de minuit

Des chants de Noël Provençaux animent les villages au son des fifres, des galoubets et des tambourins. La messe parfois est effectuée en Provençal. Elle peut également comporter une crèche vivante dans laquelle les personnages de la crèche sont représentés par des locaux costumés. Certains villages comme Allauch ou Fontvieille proposent chaque année une descente des bergers. Assister à cette tradition permet de découvrir la richesse du patrimoine vernaculaire local. La messe est souvent accompagnée par une pastorale. Celle-ci consiste à représenter la Nativité sous forme de pièce de théâtre. La plus célèbre est la pastorale Maurel, mais il existe près de 250 versions qui content des histoires relatives aux traditions de Noël.


Les pastorales

C’est une tradition provençale très vivante à Marseille. Les Pastorales sont des pièces de théâtre évoquant la nativité, elles sont jouées en langue provençale ou en français et au cours de laquelle interviennent de nombreux personnages : bergers, rémouleurs, etc…



Article issu du site Marseille-Tourisme

https://www.marseille-tourisme.com/decouvrez-marseille/traditions/les-fetes-de-noel/

Commentaires

  • Aucun commentaire pour l'instant.
  • Ajouter un commentaire